Charlotte de Vilmorin, we can and we wheel

Le French Curiosity Club vous a proposé un talk hors du commun, en compagnie de l’épatante Charlotte de Vilmorin.

CHARLOTTE DE VILMORIN

Charlotte de Vilmorin, bloggeuse avec Wheelcome, startuppeuse avec Wheeliz, et auteure de « Ne dîtes pas à ma mère que je suis handicapée, elle me croit trapéziste dans un cirque » (édition Grasset), est venu décrire avec finesse et humour, comment son quotidien de « jeune parisienne en fauteuil roulant » est devenu une source d’inspiration pour chacune de ses activités.

Charlotte a une énergie sans limite qu’elle déploie du haut de son fauteuil roulant et raconte :  « Le handicap est dans les détails. On n’est jamais handicapé dans l’absolu. On l’est devant une marche, une chaise qu’on ne peut tirer, un bouton d’ascenseur trop haut. Un manteau qu’on ne peut enlever alors qu’on va passer un entretien d’embauche. »

Avec l’aide de sa famille, elle réussit (au prix d’un véritable parcours du combattant) un cursus scolaire dit « classique ». Deux ans de prépa et une école de commerce. Atterrit en stage dans une grosse agence de publicité. Son blog, Wheelcome, raconte sa vie de femme active en fauteuil roulant. Il rencontre un immense succès puisque plusieurs dizaines de milliers de personnes la suivent au quatre coins du monde.

 

Forte de cette première expérience, elle poursuit l’aventure en créant Wheeliz, le premier site de prêt et de location participative de voitures équipées pour le handicap. Le drivy des voitures aménagées.

Ce site permet aux propriétaires d’une voiture aménagée – avec une rampe et/ou un poste de conduite adapté – de louer leur véhicule directement à une autre personne en fauteuil, partout en France et pour beaucoup moins cher qu’en agence. C’est possible dès lors qu’ils ne se servent pas de leur voiture tous les jours.

Pour son talk au French Curiosity Club, clin d’oeil à son ancienne carrière dans la pub, nous avons repris des slogans publicitaires pour illustrer ses expériences :  » Furieusement (in)accessible » de Dacia, « Ne restez pas spectateurs » de Allociné, etc.

Charlotte nous a conquises avec son récit, tout comme le lieu magique qu’est le Grand Central, où nous avons passé la soirée.