Dans l’œil de Léa Vollet

Dans le cadre de notre expérience avec Action contre la Faim, on vous emmène à la rencontre de Léa, chargée de campagne et mobilisation.

Le 23 octobre, on vous donne rendez-vous à la Galerie Wanted, au cœur de l’exposition « Ce que je vois« . Ce jour là, vous pourrez y admirer des photos d’hommes et de femmes des quatre coins du monde, y découvrir leur histoire, mais surtout vous y rencontrerez Léa.

Léa est conteuse. Une conteuse aux histoires d’un genre un peu particulier. Que ce soit en Haïti, en Éthiopie, à Madagascar, au Bangladesh, en Irak ou encore au Tchad, Léa parcours le monde à la rencontre de ces hommes et ces femmes réfugiés, bénévoles ou salariés au service d’une cause : la lutte contre la faim.

Son métier ? Chargée de Campagnes et Mobilisation au Service Communication d’Action contre la Faim. Son truc ? Raconter des histoires bien sûr !  Après avoir fait des études en anthropologie et ethnologie, et un master en coopération internationale, elle a travaillé pour Handicap International et Amnesty International avant de rejoindre les rangs d’Action contre la Faim. Sa mission ? Recueillir les témoignages et valoriser le rôle des femmes dans le combat qu’est la lutte contre la faim. Comment ? En partant sur le terrain et ramener des témoignages, afin d’informer, de sensibiliser et de mobiliser le public français et international.

C’est par son regard passionné que nous allons découvrir les héroïnes de son quotidien – Saadya, rescapée de Daesh, Nur Fatema, enfant Rohingya, M’Bafyli Kamissoko, bénévole communautaire…

 

 

 

Last but not least, la recette de la billetterie est reversée à la mission Côte d’Ivoire sur la question de l’amélioration de la santé des femmes via le renforcement des systèmes de santé et des classes des mères / pères.

Action contre la Faim apporte un appui sur le renforcement de capacités techniques (formation et coaching) des personnels de santé et districts sanitaires et structurelles (réhabilitations et équipements) et le développement des activités avec les communautés dans les quartiers. Des activités telles que les classes des mères, des maris ou des adolescents permettent d’aborder lors de discussions des questions telles que le suivi de la grossesse, la santé du jeune enfant, l’allaitement maternel exclusif, la santé de la reproduction. Cela permet d’accroitre les consultations précoces et ainsi réduire la mortalité.

Des séances de sensibilisation ont également lieu dans les centres de santé lors de journée spécifiques ou lors du temps d’attente des consultations des femmes. Cela permet d’aborder des thématiques telles que la planification familiale, l’importance des consultations pré e post-natales, les prévention du VIH et des IST.

Les quelques chiffres sur la Côte d’Ivoire qui donnent aux équipes d’ACF l’envie d’aller toujours plus loin dans leur engagement auprès des femmes : 

  • Taux de mortalité maternelle de 654/100 000 – l’un des plus élevé d’Afrique Subsaharienne – notamment dû à des grossesses rapprochées et précoces, d’une faible utilisation des services de planification familiale (20%) et de peu de consultations pré et post natales (18%).
  • 23% des 15-19 ans ont au moins un enfant
  • On constate plus de 50% de décès néonataux chez les enfants de mères adolescentes
  • 78.9% des femmes occupent un emploi précaire contre 64% pour les hommes (revenu moyen des femmes ne représente que 51% de celui des hommes).

Soutenez leur action avec nous, la billetterie c’est juste ici ! 

 

 

 

 

 

Les informations pratiques

Date : 23 octobre 2019

Horaire : 19h30 à 22h

Prix : 28 € TTC (talk et apéritif dinatoire)

Evénement réservé aux femmes. 

 

Billetterie Weezevent