Davina Sammarcellia : l’entrepreneuse de la semaine #2

 

Davina Sammarcellia est devenue imprimeuse en reprenant avec sa soeur l’entreprise familiale. Pour elle, le numérique ne va pas tuer le papier, il va l’aider à renaître. Fan d’absurde et de surréaliste, Davina rêve d’une nouvelle forme d’imprimerie, avec des exemplaires à la demande, des expériences amusantes ou oniriques, des tests sur écran, des textes sur les réseaux… L’Indéprimeuse est née. 

« Au départ, le projet était d’être riche et puis quelque chose a dû mal s’enclencher et apparemment je suis devenue drôle, mais ce n’était pas mon but. »

Un exemple ? Le livre Jambonlaissé de Guillaume Remuepoire, la traduction par Google de Hamlet de William Shakespeare. (Ham let – Shakes pear. On sait bien que vous l’aviez.)

Bien plus que des objets, ses créations sont des oeuvres d’art. Jetez un oeil à son site L’Indéprimeuse.
Une boutique vient d’ouvrir sur Paris, 7 rue Calais. Foncez !

 

 

Article Sophie Astrabie