Girls Next épisode 8 : Claire

Claire fait partie de la communauté du FCC Lyon.
Pour la découvrir, il faut effeuiller chaque pan de sa personnalité !

Claire a 31 ans. Comme toute sa famille depuis plusieurs générations, elle est née en région parisienne.

Petite, Claire ne comprend pas pourquoi au jeu « du papa et de la maman », toutes les filles se battent pour être la maman ou le bébé. Elle, ce qu’elle veut, c’est être la grande soeur rebelle qui chevauche sa moto vêtue de son perfecto en cuir pour aller danser toute la nuit en boîte de nuit.

Partir, déjà, cette notion vit en elle.

Claire suit une scolarité aux horaires aménagés Musique (comme sport-études mais avec du solfège et de la musique baroque), puis une cursus littéraire, une prépa, et enfin un master en communication marketing au CELSA. Elle fait ses stages et son apprentissage dans la culture institutionnelle mais au moment de débuter dans le monde du travail, elle bifurque en agence de communication pour plus de stabilité financière. Mais ce n’est pas elle… et Claire ne tient que 9 mois !

Fascinée par le monde de la nuit, elle décide de monter son propre cabaret : The Lettingo Cabaret.  Grâce à sa renommée, Claire commence à gérer des artistes pour des lieux comme le Silencio, le Lapérouse mais aussi des événements comme les soirées Villa Schweppes ou Calvi on the rocks.

Mais alors qu’elle suit une formation de coaching pour développer ses compétences, Claire a une révélation : elle ne veut plus monter son agence, elle doit accompagner les autres à se sentir mieux.

Claire tire alors un trait sur 5 années de vie intense et prévoit de se lancer dans un tout autre domaine : le coaching.

Mais avant ce grand saut, Claire a besoin d’une vraie rupture entre ces deux étapes de vie. Elle quitte tout et part pour l’Amérique Latine. Un voyage de plus de 500 jours qui deviendra une des expériences les plus formatrices de sa vie ! (Elle en parle sur ce compte Instagram.)

Aujourd’hui, cela fait 5 mois que Claire est rentrée en France. Elle est en plein lancement de son activité et puise dans toutes ses expériences pour offrir le meilleur d’elle dans des ateliers de coaching uniques. Développement personnel, confiance en soi, art burlesque… mais aussi des ateliers de féminité inspirés par les archétypes du féminin qu’elle a découvert au Mexique.

Surtout, Claire n’arrête jamais d’ajouter des cordes à son arc.

Elle vient de se former au Reïki et au tarot, et a récemment lancé un format de séance tarot-coaching aux résultats bluffants.

Demain, Claire imagine organiser des retraites de femmes, participer à des festivals éco-féministes/queer en tant qu’intervenante, participer à un TED ou TEDx national, écrire un livre, faire des conférences… elle veut pouvoir dire au monde entier que nos potentiels d’être heureuses sont infinis ! Comme disait Edgard Morin, « De nos jours, être heureux est un acte de résistance ».

Claire est une résistante, c’est certain.

 

Une peur ? Toute féministe et indépendante que je suis, je suis en pleine lutte avec l’horloge biologique. J’ai peur de ne pas rencontrer la bonne personne et de finir ma vie sans avoir eu d’enfant. J’ai beau savoir que c’est une injonction patriarcale et qu’on peut être très heureuse sans, ça me tient les tripes.

Un rêve ? Vivre dans un monde plus tolérant , avoir mon permis moto et ma propre bécane, publier des livres, voyager pour accompagner des femmes aux quatre coins du monde, avoir un chien, voir nos politiques changer et savoir que la planète est enfin « hors de danger », retourner au Mexique, apprendre à parler brésilien, … la liste est longue !

Un échec ? D’avoir arrêté des choses ou manqué des opportunités faute d’estime de moi et de sentiment de légitimité. Je me suis promis depuis d’arrêter de vivre petit et d’oser briller.

Une réussite ? D’avoir participé à un TEDx. C’était mon rêve et voir ma vidéo référencée sur la même plateforme que des gens que j’admire et qui m’inspirent est une grande fierté.

Un regret ? Il y a longtemps, j’ai posé la règle absolue de vivre de manière à ne pas avoir de regrets. Jusqu’à présent, ça ne marche pas trop mal.

Une héroïne ? Ma mère. Elle a suivi sa passion sur toute la ligne. Elle a commencé en bas de l’échelle jusqu’à finir très reconnue et respectée dans son métier au sein de l’éducation nationale. Aujourd’hui à la retraite, elle se lance toute seule comme une grande dans l’apiculture ! Sacrée Maman !

Dernier truc qui t’a inspiré ? Le TED de Nadalette La Fonta Six . Cette femme raconte comment une « wonder woman » moderne, workaholic ambitieuse (elle-même) a fini par s’effondrer. Un coup du « hasard ». Elle a du revoir ses priorités et redéfinir ce qu’elle voulait vraiment dans la vie. Son histoire m’a énormément touchée et j’y repense souvent.

Une manie ? Faire le ménage de manière compulsive quand je stresse.

Une habitude ? Quand je me couche et que ma petite panthère noire vient se nicher contre moi sous la couette.

Un livre de chevet ?  Les Quatre Accords Toltèques. J’ai complètement redéfini ma vision de la vie après ce livre.

Une musique ? La vie en Rose d’Edith Piaf

 

Retrouvez Claire et son activité sur mon site www.claireprigent.com.

Sur Instagram: @claireprigentcoaching et sur Facebook facebook.com/claireprigentcoaching.

Elle anime aussi un groupe d’empowerment féminin co-créatif sur Facebook qui s’appelle ENTRE FEMMES.

 

***

Vous voulez être la prochaine Girl Next ? Écrivez-nous à hello@frenchcuriosityclub.com

Pour participer, aucune condition. Il suffit juste d’être vous ! Et de nous accorder un peu de temps pour une interview 😉

 

 

 

 

 

Un portrait signé Sophie Astrabie.

Crédit photo portrait : La Fille d’A Côté